top of page

Le cadre global de la transformation écologique de l’économie européenne




L'Union Européenne (UE) s'est engagée dans une transformation écologique ambitieuse, visant à devenir le premier continent neutre en carbone d'ici 2050, et favoriser la transition vers une économie plus durable et respectueuse de l'environnement.

 

En l’espace de moins de 5 ans, l’Union Européenne a déployé un cadre complet d'actions concernant tous les principaux secteurs d’activité, avec comme élément central le Pacte vert ou Green deal.

 

Voici un aperçu des principaux plans, lois et règlements structurant la transformation écologique au sein de l’Union Européenne :

 

Pacte Vert pour l'Europe (2019) et Loi européenne sur le Climat (2021)

 

Le Pacte Vert pour l'Europe, lancé en décembre 2019, vise à rendre l'UE neutre en carbone d'ici 2050.

 

Il comprend une série de propositions pour adapter les politiques de l'UE en matière de climat, d'énergie, de transport et de fiscalité afin de réduire les émissions nettes de gaz à effet de serre d'au moins 55 % d'ici 2030, par rapport aux niveaux de 1990 ( Loi européenne sur le Climat).

 

Il s'agit du guide pour les politiques environnementales de l'UE, couvrant la biodiversité, l'économie circulaire, l'agriculture durable, et la rénovation énergétique.

 

Le Pacte Vert mobilisera au moins 1 000 milliards d'euros d'investissements sur la décennie 2020-2030 (Plan d’investissement du Pacte Vert – janvier 2020).

 

Plan d'Action pour une Finance durable (2018) et Taxonomie européenne (2020)

 

Préalablement au Pacte vert, L'Union Européenne a adopté le Plan d'Action pour une Finance Durable en mars 2018, afin d'orienter le capital vers des investissements plus verts.

 

L'objectif est d'augmenter les investissements verts de 180 milliards d'euros supplémentaires par an pour respecter les engagements climatiques de l'UE.

 

Ce plan comprend l'introduction de la Taxonomie Européenne, adoptée en juin 2020, qui est un système de classification des activités durables visant notamment à flécher les investissements vers les activités durables et réduire le greenwashing.

 

Le Mécanisme pour une Transition juste (2020-2021)

 

Ce mécanisme vise à soutenir les régions qui seront le plus affectées par la transition vers une économie verte, notamment celles qui sont dépendantes des industries à forte intensité de carbone, avec un budget prévu de 17,5 milliards d'euros.

Nouvelle directive sur les énergies renouvelables (2023)

 

Le Conseil Européen a adopté le 23 octobre 2023 la nouvelle directive sur les énergies renouvelables visant à porter la part des énergies renouvelables dans la consommation énergétique globale de l'UE à 42,5 % d'ici 2030, avec un objectif indicatif supplémentaire de 2,5 % ayant pour but de permettre d'atteindre l'objectif de 45 %. 

 

Stratégie sur l'Adaptation au Changement Climatique (2021)

 

La Commission européenne a adopté, en février 2021, sa nouvelle stratégie d’adaptation au changement climatique avec comme objectif d’adapter l'Union européenne aux effets inévitables du changement climatique et devenir résiliente d'ici 2050.

 

Dans ce cadre, les principaux outils proposés par l’Europe sont :

- la Mission « Adaptation au changement climatique et aux transformations sociétales » pour aider au moins 150 régions et communautés européennes à devenir résilientes au climat d’ici à 2030 ;

- Copernicus Climate Change Service (C3S) qui propose en accès libre et gratuit ses informations climatiques.

 

Stratégie de la « Ferme à la fourchette » (2021)

 

Votée par le Parlement européen en octobre 2021, la stratégie de la Ferme à la Fourchette vise à favoriser une alimentation plus saine et plus durable, alors que la chaîne alimentaire pèse au niveau mondial pour un tiers des émissions de gaz à effet de serre et est reconnue comme un des principaux facteurs de perte de biodiversité.

 

Dans ses grands principes, la stratégie F2F fixe comme objectifs de réduire de moitié le recours aux pesticides dans les champs européens d’ici à 2030, et de 20 % l’usage d’engrais chimiques. Elle prévoit qu’un quart des terres agricoles soient cultivées en agriculture biologique à cet horizon (contre 8,5 % selon les dernières données disponibles pour 2019) et de réduire de moitié les ventes d’antibiotiques pour les animaux d’élevage.

Comments


bottom of page